Zeid Hamdan, ou La Créativité Underground

Un artiste que j’ai rencontré (dans le cadre de mes études à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth) et que j’ai beaucoup aimé et apprécié, Zeid Hamdan est l’exemple de l’artiste pure, empreint de son monde musical, il a un esprit travailleur chevronné et cela lui a bien valu son succès. J’ai aimé sa modestie, son tempérament sympathique et son esprit ouvert, on ne peut l’écouter parler sans s’empêcher de sourire, un artiste… un vrai…
Voici ma petite biographie pour Zeid Hamdan.

Impulsé par Cupidon!
Zeid Hamdan, chanteur compositeur libanais né en 1976 est une icône de la musique « underground » arabe. Très jeune, Hamdan s’était d’abord intéressé à concevoir des films, avec une caméra il réalisait avec ses amis des films amateurs, un domaine dont il devenait passionnément épris au fil du temps jusqu’au jour où il rencontre une fille passionnée par la musique et il en tombe amoureux. Cet amour allait lui changer le cours de sa vie puisqu’il s’intéressa à son tour à l’art de sa dulcinée et là commença son incroyable aventure avec la musique.
Cette fille n’est autre que la fameuse chanteuse libanaise Yasmine Hamdan. Après leur succès au Liban, ils décident de partir ensemble en France mais après un laps de temps, Zeid voulait retourner au Liban, son public et son succès lui manquaient tandis que Yasmine choisi de rester en France, ici fut la fin de leur histoire d’amour et de leur collaboration.

Ses activités musicales
Zeid Hamdan est un musicien, compositeur et producteur mais aussi un homme qui possède de larges connaissances dans toutes les étapes possibles de la production de la chanson et du CD de musique.
Fondateur et membre du groupe musical mythique « Soap Kills », au côté de Yasmine Hamdan, Zeid avait formé aussi « The New Government », « Shift Z », « Hiba Mansouri », « Kanjha Kora », «Kazamada », « Maryam Saleh » et « Dany Baladi »…
« Zeid and the wings » voit le jour en Mars 2010.
Hormis sa performance musicale dans Le Musée du Louvres en France en Mars 2013 invité par Ibrahim Maalouf, Hamdan a marqué aussi de son talent les œuvres musicales de plusieurs films tels que : « From Beirut with love », « Un Obus partout », « Guardians of time lost », « Che gue Vara died in Lebanon », « Roundtrip « , « Beirut Hotel »…
Pionnier de la musique « underground » libanaise, il est aussi derrière la création du site web « lebaneseunderground.com » sur lequel on découvre les plus intéressantes des nouveautés sur la scène de la musique arabe.

Son arrestation
Une chanson intitulée « General Suleiman » lui avait fait risquer deux ans de prison en juillet 2011 ; accusé d’avoir porter atteinte, à travers les paroles de sa chanson, à l’honneur du président de la République, le général Michel Sleimane, Hamdan a été libéré après une journée de détention, peut être par pression de l’opinion publique car une mobilisation sur les réseaux sociaux avait été lancée à l’annonce de sa détention. «Après avoir écrit cette chanson, certains membres de mon groupe ont eu peur des conséquences de cette phrase (Général, rentre chez toi !). Mais j’ai pris le risque de l’écrire car je ne m’imaginais pas finir en prison pour une raison aussi légère », explique t-il à France24.


Son encouragement pour les jeunes talents

Zeid Hamdan a de tout temps collaboré avec des jeunes artistes en herbe, il les a suivis jusqu’à même les mener à devenir des « stars », non seulement il porte aide aux jeunes talents mais ne refuse jamais d’être à l’écoute de tous ceux qui ont des aspirations dans ce domaine.
Il fait son travail par amour pour la musique, non pas pour l’argent et quand il est amené à faire de la musique pour des publicités et pour des raisons fructueuses, il ressent un certain sentiment de dégout. Il ne cache pas aussi sa déception quant aux producteurs et festivals qui négligent les jeunes talents de la musique « underground » par appréhension de prendre un risque, ces jeunes, pourtant, pourraient connaitre un grand succès.

Source de la photo de Zeid Hamdan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *